24 septembre 2006

Big party

Souvenez-vous. Et oui, c'était hier. Je ne connais toujours pas la raison de cette fête, mais c'était génial.

Alors déjà la boisson. En journée, j'entre dans la cuisine, et je vois une dizaine de caisses de bières empilées. Jusque là, rien d'anormal. Non non, je vous assure, je pensais juste que quelqu'un avait fait le plein de bières, celles où tout le monde se sert et paye pas cher (cf. le paragraphe sur la cuisine). Eh bien en fait non, il s'est avéré le soir que c'était là pour être bu le soir même, payé par je ne sais pas qui. Un open-bière, ça fait toujours plaisir :)
A côté de cela, l'organisateur (qui est apparemment un ex de l'étage) avait aussi préparé une espèce de punch, sauf que c'en était pas : Martini, vodka, fruits rouges, jus d'orange. C'était pas mauvais du tout. Apparemment c'est plus une recette perso qui boisson typique, car elle n'avait pas de nom.
Tout ceci était accompagné de gâteux apéros qu'on pouvait tremper des sauces diverses, aussi préparées par ce décidément très agréable personnage.

Il y avait quelques "extérieurs", et notamment une charmante fifille ;)
Premiers épisodes où je me suis vraiment marré, les drinking games. Eh oui, (curieusement) je ne m'étais pas encore intéressé à ce point de culture, mais évidemment ils connaissent aussi ce principe. Le contraire eût été impossible dans un pays consommant autant de bière.
Globallement, rien de nouveau, je connaissais le principe des deux jeux auxquels nous avons joué. Le premier, c'est un jeu où doit à tour de rôle faire quelque chose suivant ce que le précédent à fait. Ok c'est vague. La variante que je connaissais, les joueurs sont censés joués au tennis. lorsqu'un joueur dit PAM et fait style qu'il donne un coup de raquette, c'est au joueur suivant de jouer (un sens ayant été défini). Si il fait WHIZ et fait style de laisser passer la balle, c'est au voisin du suivant. Si il dit SLASH et donne un coup de raquette dans le sens inverse du pam, le sens est inversé. Le premier qui se trompe boit. Là, c'était nettement plus drôle. Les joueurs sont des poulets, et forment des cercles avec leurs doigts autour de leurs yeux (allez savoir pourquoi). Le PAM correspond à COT (le cri d'une poule) et baisse la main droite si le suivant est à droite. Le SLASH correspond à un COT COT suivi de l'abaissement des deux mains. Et le WHIZ est un COCORICO et on baisse les deux mains mais l'une après l'autre. Le premier qui se trompe boit.
La position et les sons émis étant particulièrement ridicules, j'ai trouvé cette version bien plus marrante.
L'autre jeu se joue avec des cartes. C'est celui où on tire une carte au hasard chacun notre tour, et à peu près toutes les cartes permettent de désigner une personne et la quantité de boisson qu'elle devra ingurgiter. Sauf une où tous les joueurs doivent citer un élément d'un thème, le premier qui échoue boit ; une où on choisit une nouvelle règle ; et une (le roi) où on remplit un pot à chaque fois qu'elle apparait, sauf la quatrième fois où la totalité du pot est bue par celui qui a tiré la carte. De base assez basique, mais c'est la carte qui permet d'introduire de nouvelles règles qui fait tout le charme du jeu. On boit beaucoup plus souvent à ce jeu qu'au précédent.

Maintenant que j'y repense, il y avait un troisième jeu, où là le but était très clairement de boire. On commence par désigner une couleur (c'est encore avec des cartes). On tire ensuite chacun notre tour une carte. Si elle est de la couleur désignée, celui qui l'a tirée boit tant que les autres n'ont pas fini de compter chacun leur tour jusqu'à la valeur de la carte ou que la canette n'est pas vide, et on change de couleur. Sinon, il ne se passe rien. Il est conseillé de ne pas jouer très longtemps à ce jeu...

Evidemment, on est sérieux et on a joué modéremment, il n'y a donc pas eu de dégradations mentales sérieuses à la suite de ces jeux (en ce qui me concerne en tout cas). Le reste de la soirée a été occupé à discuter de choses hautement philosophiques et à danser. Pas besoin d'aller très loin pour danser, il y a une boule disco dans la cuisine, et une chaine Hi-Fi ! Mais on est quand même allé au bar de la résidence par la suite.
Cette soirée m'a une fois de plus confirmé que les Danois adorent danser. Je ne sais pas si je vous l'ai déjà dit. Mais tous plus ou moins sont de bons danseurs de rock et aiment ce déchainer sur le dance floor.

Voili voilou, une excellente soirée !

2 Comments:

Kunn a dit...

Et moi qui espérqit améliorer mon rock (très pauvre en réalité) cette année, je me suis trompé de pays ... enfin, je dis ca mais j'ai pas encore fait tout le tour de Manch'.

pinguinette a dit...

Eh c'est pas pour dire mais ça c'est pas à lire le soir ou le matin au lieu de dormir, parce que moi j'ai eu du mal à suivre. Mais j'ai bien compris que ce jeu (au tennis là) qui donne l'air con est tout à fait marrant! Bon amuse toi bien!