31 janvier 2007

Destination Danemark : deuxième round

Hier soir, je suis allé à la sTUDENTERHUS åRHUS. Souvenez-vous, c'est un bar étudiant, où la bière n'est pas chère, et dont les clients ne sont quasiment que des étudiants étrangers. Si ça fait longtemps que je ne vous en ai pas parlé, c'est tout simplement parce que ça fait longtemps que je n'y suis pas allé. Très longtemps. Vraiment. Ca devait être début septembre.

Avec l'arrivée des petits nouveaux Denmark Today, je me suis dit que ça pourrait être bien d'aller les voir, et de remettre les pieds là-bas. Alors j'ai motivé toute la clique. Il y a quelques mois de cela, quand j'allais là-bas, il était certain que je retrouverais plein de monde. C'est un peu comme le bar de la résidence, on retrouve toujours les mêmes. Mais là, ça faisait tout drôle. Une foultitude de gens, mais pas un visage connu, pas un regard familier, pas une allure reconnaissable. Ah si ! Ce mec qui se frotte les cheveux là-bas, je reconnaitrais cette mimique dans n'importe quelle foule (c'est d'ailleurs ce que j'ai fait hier). Donc en fait il y a quand même quelques anciens qui fréquentent toujours. Deux trois.
Puis de fil en aiguille, c'est de nouvelles personnes avec qui ont fait connaissance (agrandissant par la même occasion la France connue :-)).
Dont ce russe. Ce russe de ouf. Ce mec, si toute son histoire est vraie (ce dont je doute en fait), il a 19 ans, et ça fait 4 ans qu'il essaie de venir étudier en Europe. Il a donc commencé à 15 ans (c'est ce qui m'étonne le plus dans l'histoire)... Il a commencé par essayer de venir habiter dans un pays balte, je ne sais plus lequel. Il y est arrivé. Il a ensuite réussi à obtenir la citoyenneté de ce pays. Il y est arrivé. Par la même occasion, il est devenu citoyen européen en 2004. Ca lui a permis de venir plus facilement ici au Danemark. Ca aussi il y est arrivé.
Et maintenant, c'est quoi ses plans ? Apprendre le danois (comme si russe, la langue du pays en question, polonais, allemand, ça ne suffisait pas). Apprendre le danois et rester quatre ans ici pour pouvoir prétendre à la citoyenneté danoise. Parce que oui, c'est ce qu'il faut faire pour devenir danois (quelle idée). Ou tout du moins c'est ce qu'il croit : c'est en fait 9 ans (!!) qu'il faut rester pour devenir danois. Bonne chance mec. Ce n'est pas fini. Une fois danois, il a l'intention de s'arranger pour toucher le chômage, et de faire du business à côté. Haha, voilà que la MAFIA russe débarque au Danemark :) Bonne chance mec !

Voilà, une bière entre amis, des retrouvailles, des nouvelles connaissances, trop super cool quoi mais ouais quoi.
Et aussi un adieu. C'est déjà moins cool. C'était aussi pour passer un dernier bon moment avec Ginte, lituanienne qui repart ce week-end. Ce n'est pas le premier adieu, c'est même sûrement le dernier, ce qui est peut-être pire. Une sorte de passage dans le deuxième semestre, avec des trucs qui finissent, d'autres qui recommencent. Le deuxième round en quelque sorte.

2 Comments:

Christelle a dit...

L'article 44 de la Constitution dispose que seule une loi peut conférer la nationalité danoise à un étranger.

Comme la loi sur la nationalité danoise précise que les étrangers ne peuvent devenir Danois que par naturalisation, l'octroi de la nationalité danoise requiert l'adoption d'une loi de naturalisation par le Folketing, où une commission permanente est spécialisée dans les questions de nationalité. Chaque loi de naturalisation énumère tous les étrangers auxquels le Folketing donne la nationalité danoise.

Lors du vote des lois de naturalisation, le Folketing n'est soumis au respect d'aucune norme. Toutefois, les principaux partis politiques ont conclu le 7 mai 2002 un accord sur l'octroi de la nationalité danoise. Cet accord, qui est entré en vigueur le 1er juillet 2002, précise la procédure de naturalisation et les conditions que les étrangers doivent remplir pour obtenir la nationalité danoise. Il a abrogé une circulaire de 1999 du ministre de la justice, dont il reprend peu ou prou la formulation, mais a durci les conditions requises pour la naturalisation. L'accord prévoit que les étrangers qui ont épousé des Danois peuvent obtenir la naturalisation plus rapidement que les autres étrangers. Si l'étranger répond aux critères, son nom est en principe ajouté sur le projet de loi de naturalisation en cours de préparation. Toutefois, la naturalisation n'est pas automatique : même s'il remplit les critères, un étranger peut se voir refuser la nationalité danoise. Il ne dispose alors d'aucun recours. A contrario, la commission de la nationalité du Folketing peut examiner spécifiquement les cas d'étrangers ne répondant pas aux critères.

Voila , exit le ouf , surtout qu ils sont de plus en plus severes ... remarques il a la chance de pas etre arabe car nos amis danois ne les apprecient pas .

Bon week end .

Nata a dit...

L'Europe c'est jusqu'à l'Oural normalement, donc il y a une partie de la Russie en Europe !
Sinon, bonne chance mec ! (jamais deux sans trois).
Et attention, ton style devient vraiment relâché je trouve...