29 octobre 2006

Tour des chambres

Il y a une quizaine de jours, je vous avais dit que je vous parlerais dans une quinzaine de jours. On y est.

Hier c'était le tour des chambres. Le nom est en italique, comme j'ai l'écrire de le faire pour les noms étrangers, en français dans le texte aurait dit un traducteur. Le tour des chambres est une tradition qui n'a de français que le nom, et c'est bien dommage car c'est génial. Ici, c'est très répandu, toutes les résidences étudiantes font ça.

Voici le déroulement des opérations.
Je ne sais pas si ça fait partie de la tradition danoise, mais c'est en tout cas comme ça que ça se fait tous les ans à notre étage (oui, c'est une tradition annuelle) : la soirée (vous vous doutiez bien que c'était une soirée) commence par un repas tous ensemble. La tradition (je pense que je vais bientôt être dans le top Google pour le mot tradition...) veut que les nouveaux venus préparent le repas, je fis donc partie de l'équipe. Nous étions cinq (bien qu'un nouveau manquait), et apparemment nous avons de la chance car d'habitude il n'y en a pas autant.
On a fait des salades avec tout plein de trucs dedans, et du roast-beef accompagné de pommes de terre rôties et d'une sauce au vin. Perso je me suis occupé des salades : une demi-heure à découper des végétaux en morceaux, mouahahaha ! (Si tu ne vois pas l'intérêt de cette phrase, c'est parce que c'est une private joke, désolé.) On a mangé tout ça à l'alsacienne : tout en même temps dans l'assiette. C'était bien bon, et pour ma part je me suis gavé :p Le dessert arrivera plus tard.
Suivit le début des animations avec musique et piste de danse improvisée dans la cuisine.

Ensuite, les choses sérieuses commencent... Comme son nom l'indique, la soirée consiste à faire le tour de toutes les chambres. Chaque personne est censée décorer sa chambre avec un thème de son choix. Tout du moins c'est ce que je croyais, c'est en fait facultatif et nous n'étions que trois à l'avoir fait. Cela nous a accordé le droit de choisir la place que nous voulions occuper dans l'ordre des visites (j'ai choisi 7), les autres ayant été tirées au sort.
Je n'avais pas trop d'idée pour le thème, et comme j'ai une housse de couette et une tenture vertes, j'ai choisi le thème : vert. Quoi, qu'est ce qu'il a mon thème ? J'ai donc recouvert ma table basse d'un voile vert, que j'ai parsemé de petits bouts papiers triangulaires découpés dans différents papiers verts. J'ai découpé pleins de fanions dans du papier cartonné (vert) que j'ai assemblés en banderoles avec une ficelle dont je vous laisse deviner la couleur, banderoles qui traversent désormais ma chambre. Enfin, j'ai écrit le mot vert dans différentes langues, de différentes façons, en différents verts, sur des papiers de différentes formes et couleurs, et j'ai affiché tout ça sur un mur. Musique dambiante : Green Day. Je suis plutôt content de cette nouvelle déco, je vais donc la fignoler et la garder :)
Les deux autres thèmes étaient beaucoup plus excentriques : le tarot divinatoire et les calendriers de l'avent...

Si la décoration thématique n'était pas obligatoire, autre chose l'était. Chacun de nous devait proposer une boisson lors de la visite de sa chambre. En ce qui me concerne, j'ai fait plus que ça, j'ai proposé un jeu qu'ils ne connaîtraient pas à coup sûr : le petit Grégory. J'ai voulu assortir la boisson à mon thème en utilisant du sirop de menthe, mais je n'en ai pas trouvé, même après avoir cherché dans pas mal d'endroits dans la ville. C'était bien marrant, mais faire jouer 16 personnes à la fois dans 20 m2 n'était pas aisé. En plus comme je n'ai pas trouvé non plus de vrais sucres, certains Grégory ne coulaient même pas...

Voilà le principe général. Je trouve l'idée vraiment géniale. On dit que les nordiques sont un peu plus fermés que les méditerranéens, mais si j'en crois mon expérience il n'y a pas cette cohésion dans les résidences étudiantes françaises. Ca permet de visiter au moins une fois chacune des chambres, de connaitre un peu mieux la personne et son cadre de vie. Et bien sûr, de chambre en chambre, les gens sont de plus en plus joyeux, et font de plus en plus n'importe quoi : rires et amusements garantis. Organisez ça dans vos résidences respectives !

Quelques moments choisis :

On pouvait inviter des personnes extérieures, ce fut le cas de deux. Comme elles n'ont pas de chambres, ça se passait dans la cuisine pour ces personnes. En plus de leur boisson, elles nous servirent le dessert, de la glace. Deuxième gavage :p

Henri le Bouffi en avait marre de s'appeler Henri, il s'appelle maintenant Anne-Sophie. Elle (ben oui du coup) n'a pas voulu jouer au petit Grégory, heureusement car ça aurait été facile de tricher pour elle...

Celui qui faisait de la divination proposait aussi un narguilé. Il s'est renversé je dirais une dizaine de fois, manquant à chaque fois de m'envoyer le charbon. Les divers sauvetage de moquette n'ont pas épargné les gobelets et stylos qui trainaient par là.

Solidité des tables basses approuvée : plusieurs d'entre elles ont supporté les danses ridicules de trois ou quatre d'entre nous à la fois.

A un moment (assez avancé, ce qui explique la chose), deux autres personnes et moi avons decidé de faire nimp, on a donc déchiré page par page TROIS annuaires, en froissant grossièrement et en jetant les feuilles par terre au fur et à mesure. On n'a bien sûr pas fait ça n'importe où, mais dans une chambre pas encore visitée, d'une personne particulièrement ordonnée.

Bon, je vous laisse, il faut que je parte à la recherche de mes babouches...

3 Comments:

pinguinette a dit...

c'est excellent ça!! Faudrait qu'on fasse ça dans les internats (sans que les cpe le sache bien sûr sinon...).
T'aurais pas une photo de ta chambre verte qu'on voie un peu?

the same a dit...

ah ouais je vins de lire ta réponse au vent d'hiver. Bah pour l'appareil photo t'as qu'a venir à Noël :p

MOI a dit...

Mais c'est quoi ce bordel!?!
C ouf!