11 août 2006

BBQ, the american way

Hier soir, un barbecue était organisé par la sTUDENTERHUS åRHUS pour la moitié des exchange students (Ca sera plus tard pour l'autre moitié, dont je fais partie). Seulement, afin de prévoir la quantité de viande à acheter, il fallait s'inscrire avant une certaine date pour y participer. Et deux de mes camarades de classe, une française et un américain, se sont décidés trop tard. Même si ils amenaient leur propre nourriture, impossible de venir.
Très déçus, ils décidèrent de se venger et de remédier à ce problème en organisant leur propre barbecue. Chacun amenait un peu de ce qu'il voulait, et tout ceux qui voulaient venir pouvaient. N'étant pas "invité" au barbecue officiel, j'acceptai de me rendre à l'autre, the cool one comme on l'appelait.

Tout ceci pour vous décrire comment les américains s'y prennent pour faire un barbecue. Je dis les américains parce que l'organisateur en était un et qu'il y avait une autre américaine, mais cela dit les autres qui ont aidé à préparer n'avaient pas l'air choqués (j'étais le seul français, ma compatriote étant malade). Les ingrédients :
  • Un barbecue. Ce n'est pas grave si il fait 20 cm de long alors qu'une vingtaine de personnes sont présentes ;
  • Du charbon de bois ;
  • De la viande ;
  • De l'alcool à brûler ;
  • Une allumette ;
  • C'est tout.
Qu'on ne sache pas allumer un feu de bois, et qu'on utilise à la place de l'alcool à brûler, je veux bien éventuellement peut-être comprendre dans certains cas. Après tout, les américains sont réputés pour leur tolérance en ce qui concerne les produits et résidus que peuvent contenir leur nourriture.
Cependant, vous aurez sans doute remarqué qu'il n'y a pas de bois dans la liste, ni de papier ou quoi que ce soit d'autre. La liste est complète. Alors, comment faire pour qu'il y ait des flammes suffisament longtemps pour que le charbon passe au statut de braise ? Oh, c'est facile. Il suffit d'utiliser l'alcool non seulement comme allume-feu, mais aussi comme combustible... La chaleur se meurt alors que la viande n'est pas encore cuite ? Pas de problème, on remet de l'alcool, même pas besoin de retirer la viande !
Mais ça marche, on a cuit toute la viande qu'on voulait. Et cet américain, John de son petit nom, sait admirablement bien faire le pitre (même pas besoin de tailler un sapin avec une pelle :p), particulièrement après quelques bières. On s'est beaucoup amusé. Mais quand même...

Et ne me dites pas qu'il y a parmi mes lecteurs des gens qui procèdent de la sorte !
As usual, n'ayant pas d'appareil photo, je ne pourrai illustrer mes propos que si je pense à demander les photos et si on pense à me les envoyer.


P.S. : Au fait, j'ai deux numéros de téléphone, un fixe et un portable. Si vous les voulez, demandez moi par mail ou IM. Je n'ai aucune idée du prix que ça coûte de m'appeler. Moi je paye rien.

2 Comments:

Alfie a dit...

un BBQ cuit au feu d'alcool ? C'est vraiment une année l'alcoolique que tu vas passer...

guillaume a dit...

il n'y avit pas de petit sapin pour combustible!!!
C dommage.....